Pas à pasOoh bébéTu trouveras une fillePas à pas — https://www.nkotb.com/

[quote= »ortolan »]Il est mignon, ton avatar. C’est ton chat ?[/quote]

Merci ^^%

Oui, il est mort en 2015 à la maison. Le vétérinaire est venu pour faire la piqure 😦
Il était très vieux, dernier descendant connu de la petite Grisou, que mon père nous avait offert à la fin des années 80. 😦
Je me souviens au milieu des années 90, la pauvre, pleine de puces, que j’enlevais une par une. Elle était vraiment mal en point … :non:

J’ai vécu mon enfance dans la partie tranquille du quartier Montréalais de Pointe Saint-Charles…
[img]https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/97/Pointe_Saint-Charles_par_drône.jpg[/img]

Sur cette rue que vous voyez sur la photo, se trouvait l’épicerie où nous allions faire nos provisions. Nous étions vraiment très pauvres. Alors même eux qui possédaient une Renaud5 d’époque, on peut dire que même eux, vivaient un gros high de crack qui les faisaient sentir comme one billion american dollards… [img]http://www.sympato.ch/smileys/Blackeye.gif[/img]

Je crois que j’avais à peu-près deux ans, quand j’ai compris que je pouvais associer de petits cris de singes parlants avec les trois aspects consensuels du sigle de la International Grocers Association’s avatar from Pointe-Saint-Charles.

[quote= »madame golgotha, princesses de la marine marchande »]Pointe-Saint-Charles (also known locally as simply The Point) is a neighborhood in the borough of Le Sud-Ouest in the city of Montreal, Quebec, Canada. Historically a working-class area, the creation of many new housing units, the recycling of industrial buildings into business incubators, lofts, and condos, the 2002 re-opening of the canal as a recreation and tourism area, the improvement of public spaces, and heritage enhancement have all helped transform the neighborhood and attract new residents. Community groups continue to be pro-active in areas related to the fight against poverty and the improvement of living conditions.[/quote]

[quote= »la charogne politique du québec ne décide plus pour la vie sur territoire ici »]However, in recent years, the neighbourhood has undergone gentrification. The Montreal Technoparc industrial park opened in 1988 on the site of a former landfill and dump site between the neighbourhood and the river. The rehabilitation of the Lachine Canal for recreational use spurred the reclamation of factories along the canal for lofts and condominiums.[4] However, this has brought its own pressures as to increased rents and cost of living. The tradition of social solidarity continues, with residents banding together in 2005-2006 to successfully oppose a project to move the Montreal Casino to the area.[11] [/quote]

[quote= »Justin Trudeau, as-tu quelque chose à nous dire? »]The neighbourhood is served by the Charlevoix metro station, with LaSalle station near the southwestern part of the neighbourhood in Verdun.
The area is ringed by the Décarie and Bonaventure Expressways, as well as Quebec Route 112 (Rue Bridge) leading to the Victoria Bridge. It is also the Montreal end of the Champlain Bridge complex (Île-des-Sœurs and Clément bridges) leading to Nuns’ Island and the South Shore at Brossard. Major thoroughfares include Rue Saint-Patrick, Rue du Centre, Rue Wellington, and Rue Charlevoix.
The CN Rail, Via, and Amtrak lines to Montreal’s Central Station run through Pointe-Saint-Charles. Recently, with the closure of the Turcot Yards, CN has been performing switching operations and storing trains in the area, a practice denounced by local residents due to increased noise and danger from hazardous cargo in a residential area.[14] [/quote]

[quote= »deux fois dans les 80 YMCA camp j’ai été »]Recreational facilities include the YMCA, the Centre Saint-Charles, Saint-Gabriel Park, Le Ber Park, Marguerite Bourgeoys Park, and the Lachine Canal greenspace and bike trail, as well as road bike trails crossing through the neighbourhood. Historic buildings include the Maison Saint-Gabriel and Saint-Gabriel and Saint-Charles churches. The neighbourhood is served by the Bibliothèque Saint-Charles.
Pointe-Saint-Charles served as the setting for the 2006 movie The Point, a drama that takes place over one weekend about the stories of thirty-five teenagers and a mystery that haunts their neighbourhood. [/quote]

La liberté d’expression est force de vie pour l’auteur qui exprime son oeuvre. Le droit d’auteur permet à celui-ci de diffuser sans entraves, la codification en signes et symboles, de ses divers états d’âmes, témoignages de moments vécus, de parcours parcourus, qui autrement, seraient toute bonnement restés à l’intérieur des limites du jardin secret de l’auteur…

« si vous n’avez rien à cacher, vous n’avez rien à craindre »
« Je pense qu’il faut faire preuve de jugeote. S’il y a quelque chose que vous faites et que personne ne doit savoir, peut-être qu’il faudrait ne pas le faire en premier lieu. Si vous avez besoin qu’on respecte à ce point votre vie privée, le fait est que les moteurs de recherche — y compris Google — enregistrent et conservent des informations pendant un certain temps. Il faut bien réaliser que nous, aux USA, sommes soumis au Patriot Act et donc qu’il est possible que toutes ces informations soient mises à la disposition des autorités à leur demande. » — Eric Emerson Schmidt, exgoogler, et Allemand de cœur et de raison
« De quoi les gens ont-ils peur ? Quel est le problème ? Faites-vous quelque chose que vous n’êtes pas censés faire ? » — Chester Trent Lott Jr est un homme politique américain, né le 9 octobre 1941 à Grenada (Mississippi). Il est membre du Parti républicain, sénateur élu du Mississippi au Congrès des États-Unis de 1989 à 2007, chef de la majorité républicaine au Sénat de 1996 à 2002 et « Chief Whip » des républicains au Sénat de janvier 2007 au 18 décembre 2007.

Je suis né le 8 octobre 1981, en passant…

Le slogan « Si vous n’avez rien à cacher, vous n’avez rien à craindre » a été utilisé dans le programme de vidéosurveillance pratiqué dans les villes du Royaume-Uni.

8 plusse 8 ergo seize

Louis de Buade de Frontenac…
[quote]Les Anglais conçoivent donc un plan de campagne par terre et par mer contre la Nouvelle-France. Un corps de milice considérable de New York, de la Nouvelle-Angleterre et du Maryland s’unirait aux Iroquois pour attaquer Montréal, tandis qu’une expédition maritime partirait de Boston sous le commandement de Sir William Phips pour attaquer Québec par la voie du Saint-Laurent. Une mauvaise organisation et une épidémie de petite vérole font avorter l’attaque contre Montréal2.
La flotte de Phips remonte le Saint-Laurent et vient assiéger Québec le 16 octobre 1690. Frontenac, qui a pu regrouper toutes les forces militaires de la colonie, organise la défense de la ville. Le 16 octobre, l’amiral anglais envoie au gouverneur un émissaire portant une sommation rédigée par avance. Frontenac ruse pour faire croire au délégué qu’il y a beaucoup plus de soldats à Québec qu’il n’y en avait en réalité. Le délégué présente à Frontenac un ultimatum « au nom de leurs majestés Guillaume III et Marie, roi et reine d’Angleterre » où il invite les Français à se rendre sans combat et termine en disant : « Votre réponse positive dans une heure, rendue par votre trompette avec le retour du mien, est ce que je vous demande sur le péril qui pourra s’ensuivre ». Là, le parlementaire anglais tire une montre de sa poche et fait voir l’heure au gouverneur.
Frontenac répond sans délai : « [b]Je ne connais pas le roi Guillaume, usurpateur qui a violé les droits les plus sacrés du sang en voulant détrôner Jacques II, son beau-père ; quant à votre général, qu’il sache que je n’ai point de réponse à lui faire que par la bouche de mes canons et à coups de fusils[/b][/quote]

[b][size=29]Les colonies anglaises ne lancèrent plus d’attaque d’envergure contre la Nouvelle-France. Pendant les sept autres années de la guerre de la Ligue d’Augsbourg, elles déléguèrent en quelque sorte cette tâche aux Iroquois. N’ayant pas assez de troupes pour envahir les colonies anglaises, Frontenac opta pour une stratégie de guérilla, dans laquelle les Canadiens furent bientôt aussi habiles que leurs ennemis iroquois2. [/size]
[size=11]Au plan interne, le second mandat de Frontenac fut moins tumultueux. L’administration ne fut pas complètement désorganisée comme pendant le premier. Sauf pour un épisode l’opposant à Mgr de Saint-Vallier au sujet de la représentation projetée du Tartuffe de Molière, ses relations avec le clergé furent plutôt paisibles. Ses rapports avec le Conseil souverain furent moins acrimonieux que lors de son premier passage en Nouvelle-France. Cependant, ses relations avec l’intendant, notamment sur la traite, furent rien moins qu’amicales2. b] »2.
Le lendemain, des renforts dirigé par M. de Callières arrivent de Montréal. Mais le 18 octobre, les Anglais de Phips débarquent à Beauport, pendant que quatre de leurs navires bombardent Québec. L’attaque dure trois jours, elle est un échec et Phips quitte définitivement la Nouvelle-France. [/size][/b]

[color=#ff0000]Frontenac était d’abord soucieux « de l’expansion de la traite des fourrures, expansion que la guerre facilitait grandement. Sous prétexte d’opérations militaires, il envoyait chaque année aux postes de l’Ouest des groupes nombreux, payés par la couronne. On s’aperçut bientôt que, loin de servir à une fin militaire, ces expéditions offraient simplement aux amis et associés de Frontenac l’occasion de s’enrichir par la traite2. » De plus, les Amérindiens de l’Ouest, alliés de la Nouvelle-France, étaient davantage préoccupés par les fourrures que par la guerre contre les Iroquois2. [/color]

Un grand nombre de lieux au Canada et aux États-Unis sont nommés en l’honneur de Frontenac : municipalités, comtés, rues, parcs, édifices, etc. Pour des listes partielles, voir notamment le répertoire des toponymes du Canada9 et les pages Frontenac et Buade. Voir également le site de la Commission de toponymie du Québec10.

[color=#0066ff][b]© 2018 Frédérique Brisson Lambert. All Rights Reserved.[/b][/color]

[img]https://www.surlatoile.com/smileys/repository/Manger/emoticone-bubble-gum-3829.gif[/img]

tout est scripté … Les membres ne sont pas autorisés à utiliser les styles de polices utilisées par la modération (bleu + gras)

Auteur : leresidue

C'est le moment de partir ailleurs...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s