Après avoir lu des énormités sur le web, envie de partager la vision qu’avait l’école de psychiatrie française de nous, à l’époque coloniale. Rien à Faire de leurs excuses, mais qu’ils nous évitent simplement l’insulte de parler de « bienfaits du colonialisme ». — Bahlouli-Hadj-Lakhdar

Après avoir lu des énormités sur le web, envie de partager la vision qu’avait l’école de psychiatrie française de nous, à l’époque coloniale.RAF de leurs excuses, mais qu’ils nous évitent simplement l’insulte de parler de « bienfaits du colonialisme ». pic.twitter.com/65Djp4CHCw — Nabil Mellah (@NabilMellah) October 20, 2018

via Après avoir lu des énormités sur le web, envie de partager la vision qu’avait l’école de psychiatrie française de nous, à l’époque coloniale. Rien à Faire de leurs excuses, mais qu’ils nous évitent simplement l’insulte de parler de « bienfaits du colonialisme ». — Bahlouli-Hadj-Lakhdar

Auteur : leresidue

Découvreur d'humanité (ouais, super prétentieux ^^ )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.