Quand le délégué à la Sécurité routière affirme qu’une route dégradée est une solution contre les accidents — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

On murmure aussi dans les “milieux autorisés” que la limitation de vitesse à 80 km/h serait la conséquence – entre autres raisons – de la dégradation des routes secondaires. Du point de vue financier, dans l’esprit des “responsables”, mieux vaut en effet réduire la vitesse qu’engager des travaux, forcément coûteux… OD « Les masques tombent parmi […]

via Quand le délégué à la Sécurité routière affirme qu’une route dégradée est une solution contre les accidents — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie

Auteur : leresidue

Découvreur d'humanité (ouais, super prétentieux ^^ )

7 réflexions sur « Quand le délégué à la Sécurité routière affirme qu’une route dégradée est une solution contre les accidents — Olivier Demeulenaere – Regards sur l’économie »

  1. Rendu là, le mot « cinglé » n’est plus de mise. :-/

    Je ne sais pas comment on pourrait bien les appeler…criminel, pédophile, psychopathe, cannibale…les pires mots ont tous été utilisés pour les décrire, et ils s’en foutent complètement.

    Tien, faudrait organiser un concours, pour trouver LE mot exact qui décrira ce que sont vraiment ces affaires-là qui « respirent ».

    Parce que nommer un chat un chat, ça va quand c’est un chat ou autre. Mais pour ce que sont ces « choses », c’est pas aussi simple que de crier au loup.

    Aimé par 2 personnes

  2. Des soucis? Mais pour avoir des soucis, il faut avoir une conscience. La question qu’on devrait se poser, c’est : ont-ils une conscience?

    Dans un autre « domaine », je viens d’apprendre (ou de réapprendre, ce n’est pas trop le chose que j’aime garder en mémoire) le mot « pédocratie ». http://www.wikistrike.com/article-pays-bas-une-pedocratie-ou-les-pervers-font-la-loi-117282135.html

    En fin, si le concours de noms pour diriger nos « élites » se fait, moi je propose « digestant » pour décrire nos « dirigeants ».

    Un digestant c’est une « personne » qui digère toute la beauté du monde pour redonner à la fin une laideur indescriptible qui ne peut même pas servir de fertilisant pour quoi que ce soit.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.