L’arbitraire vérité, ou le ridicule des incrédules…

Pour moi, la vérité c’est la révélation d’un mystère caché. La compréhension d’un mystère caché permet de ne plus faire d’erreurs, à condition qu’on se souvienne de la vérité révélée. Les erreurs sont commises lorsque les actions ne sont pas en adéquation avec l’intention. Pour une personne qui n’a aucune intention de corriger ses actions, la vérité devient alors un fardeau. La paresse est la plus commode accusation qu’on peut faire à une personne qui tente d’ignorer la vérité.

On dit que la vérité finit toujours par être dévoilée. Ça signifie pour moi, que le mensonge n’est qu’une tactique pour éviter d’accomplir des actions qui sont perçues comme en en adéquation avec des intentions supérieures. Lorsqu’une personne ment sciemment, son but est d’empêcher une vérité d’être révélée. Plus une vérité est révélatrice d’un mystère, plus les erreurs dont cette vérité permettra les corrections, auront des conséquences sur la suite des choses.

Dans notre civilisation en déclin, la vérité est perçue à tort comme un fantasme. Parce que la liberté d’action dans notre civilisation est très restreinte, la possibilité de faire des erreurs est alors très grande. Parce que les erreurs sont alors fréquentes, ou à cause de la liberté d’action restreinte, les occidentaux sont suspicieux envers toute vérité qui les forceraient à s’éloigner de leur zone de confort. Alors, les changements qui permettent de révéler les mystères doivent se faire au compte-goutte.

Mais, le fait que l’occidental moyen est incapable d’accepter une vérité, ne fait pas de cette vérité un mensonge. En fait, le plus grand mensonge qui habite l’occidental moyen, c’est l’illusion qu’une vérité peut être indépendante du tout. Pour eux, le contraire d’une vérité est un mensonge. Pour eux, le mensonge est multiple, mais la vérité est unique. Ils croient donc qu’il y a plusieurs mensonges possibles pour chaque vérité, et sont donc incrédules lorsque diverses vérités émergent pour tenter de corriger un mensonge en particulier.

Les occidentaux, pour la plupart, vivent dans l’illusion que les erreurs sont inévitables. Ils se résignent donc à ne pas essayer de corriger certaines actions qui sont inadéquates par apport à leurs intentions. Pire, ils pervertissent leurs intentions, plutôt que de faire face à la vérité. Si bien qu’ils s’éloignent de plus en plus de la compréhension des choses, ce qui génère de plus en plus de mystères autour d’eux.

Pour éviter de devoir corriger leurs comportements, ou bien simplement par ego, beaucoup d’occidentaux vont résister devant le dévoilement de vérités qui leurs feraient perdre leur assiduité à commettre des actions contraires à aux intentions supérieures de leur civilisation. Étant baignés depuis la petite enfance dans une structure systémique de mensonges et d’incohérences, plusieurs d’entre-eux auront développé un attachement identitaire très profond envers l’inefficacité de ce système. Encore plus triste, ils verront la soumission envers cette inefficacité comme une garantie de refus de corriger les actions inadéquates.

Ces personnes auront perdu leur humanité, à force de se cacher de la vérité. Plusieurs d’entre-eux iront même jusqu’à affirmer qu’il n’y a pas de mystères cachés, ou bien, que ces mystères peuvent être justifiés par l’application astucieuses des mensonges acceptés. Pour eux, la vérité sera alors arbitraire, discutable, mais inaltérable.

Pour les autres, pour ceux qui peuvent encore corriger des actions qui ne sont pas en adéquation avec leurs intentions, l’incrédulité envers des vérités nouvelles leur paraîtront comme une stratégie efficace pour ne pas sombrer davantage dans l’illusion. Mais s’ils apprenaient à mieux tolérer le doute quant à ce qui est vrai ou faux, ils commettraient alors moins d’erreurs dans leurs actions.

En terminant, pour moi, il y a des vérités à l’infini, parce que pour tous les mystères du monde, une seule vérité ne peut pas suffire. Vous avez le droit de trouver cela ridicule.

Auteur : leresidue

Bonjour à vous!

Une réflexion sur « L’arbitraire vérité, ou le ridicule des incrédules… »

  1. « Un attachement identitaire très profond envers l’inefficacité de ce système » votre phrase à elle seule résume de façon magistrale le déclin d’une civilisation tournée vers un système aliénant la dimension relationnelle… Merci pour votre texte !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s