S’attaquer aux « fake news », c’est aussi combattre les suggestions émotionnelles de certains « vrais » médias.

Une « fake news », c’est une information fausse qui est susceptible d’être propagée au point de pouvoir influencer de manière délétère la vie démocratique. Parce que c’est impossible d’être tout à fait impartial et neutre, chaque information destinée à un grand public a une part de fausseté et d’inexactitude.

J’ai constaté que plusieurs grands médias usent de stratagèmes pour rendre leurs informations plus intéressantes. Par exemple, les gros titre sont souvent court et faciles à comprendre. Ou bien, les nouvelles qu’on met en premières pages sont susceptible d’intéresser beaucoup de monde. Le but semble de privilégier la diffusion d’informations qui sauront captiver le public, au détriment parfois de nouvelles plus pertinentes à la vie démocratique.

Une information biaisée est une information qui n’a pas pour but d’informer directement le lecteur ou le spectateur. Elle suggère plutôt le doute ou la certitude, soit pour mitiger l’effet que pourrait avoir l’information sur le lecteur ou spectateur, ou bien pour les conforter dans leurs préjugés.

Je crois que de biaiser des informations véritables, c’est aussi nuisible que les « fake news » pour la vie démocratique. Alors je suggère que pour combattre efficace les fausses nouvelles, nous devons également nous attaquer aux affects émotionnels véhiculés par des nouvelles inexactes ou biaisées. Et si ça rend les nouvelles moins intéressantes, et que ça fait perdre des parts de marché, eh bien pourquoi pas!? La vie n’est pas un spectacle!

Auteur : leresidue

Bonjour à vous!

3 réflexions sur « S’attaquer aux « fake news », c’est aussi combattre les suggestions émotionnelles de certains « vrais » médias. »

    1. Je suis très d’accord. Mais c’est pas toujours applicable…

      Par exemple, quand quelqu’un se fait inteviewer (Sébastien Proulx au téléjournal de Patrice Roy, pour ne pas les nommer) on voit le ministre de l’éducation faire des gestes de jedi grotesques avec ses mains tandis que ses propos sont bizarres et rétrogrades. Le pauvre Patrice ne peut pas faire grand-chose contre ça, il se contente d’écouter tout en faisant une moue de frustration ou de désaccord, déçu de voir le bonhomme Proulx ne pas se rendre compte qu’il fait un fou de lui avec ses gestes de jedi bizarres des mains.

      Mais l’émission de Mario Dumont par contre, c’est clairement indiqué que c’est des opinions.

      Mais je pense à La Presse, qui est en train de s’améliorer peu à peu. Mais surtout, l’agence France Presse (AFP) là c’est souvent très biaisé et c’est clair pour moi qu’ils tentent d’influencer l’opinion publique tout en prétendant (ou pas?) à la neutralité.

      Mon commentaire est bizarre, ça fait quelque temps que je ne dors pas correctement. Mais je ne voulais pas passer l’occasion de parler de Sébastien Proulx, qui, qu’on l’aime ou pas, fait lui aussi des efforts pour s’améliorer.
      Je divague peut-être, c’est la fin de la nuit, 3:14 présentement, le chiffre pi. 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s