La santé sous toutes ses formes.

Dans le mot ‘santé’, si on enlève le ‘T’ (sans-T), alors on a ‘sané’. Ce mot (sané) ne veut rien dire en français. Mais nous savons qu’il n’y a pas d’accents en anglais. Donc, si on enlève l’accent de ‘sané’, on obtient le mot ‘sane’, qui lui est un mot anglais.

Le mot anglais ‘sane’, veut dire ‘en santé’ en français. Mais le plus souvent, il est employé lorsqu’il est question de santé mentale. Il y a un autre mot en anglais pour ‘santé’ : c’est ‘health’. Fait amusant, si on enlève le ‘th’ à la fin de ce mot, on obtient ‘heal’, qui veut dire, ‘guérir’.

Un oiseau en santé, c’est un oiseau qui peut voler, mais un humain qui croit pouvoir voler, il est ‘insane’, c’est-à-dire, ‘pas en bonne santé mentale’. Mais si l’humain peut prouver aux autorités compétentes qu’il est en santé (par exemple en montrant son brevet de pilote), alors on le laissera partir. Sinon, s’il n’a pas de brevet de pilote, on le mettra en HP (hôpital spécialisé en santé mentale).

Anciennement, on ne parlait pas de santé mentale, au moyen âge, du moins, pas sous forme de ‘santé’. Parce qu’au moyen âge, le T(en minuscule) c’était très important pour juger si quelqu’un était un bon croyant. En fait, pour être sain (sané) au moyen âge, il fallait croire plein de choses pas vraies. Et ceux qui réussissaient à augmenter le nombre de choses pas vraies qui pouvaient être crues, on leur donnait un T(en minuscule) : saint plutôt que sain.

Une hypothèse que j’ai de la religion, c’est que ça aide à avoir une bonne santé mentale…quand tout le monde croit la même chose. La religion en tant que telle c’est comme la mise en commun de tout le potentiel psychique des humains qui la composent. Ceux qui ne croient pas la religion, ou bien ils prétendent la ‘servir’, ou bien ce sont des hérétiques.

Puis vint plein d’affaires qui se sont passées dans l’Histoire (avec un h majuscule), et nous sommes maintenant ici et là, dans le ‘présent’…

S’il n’y a plus de religion, c’est que chacun est ‘responsable’ de sa santé mentale. Sauf, que souvent, une mauvaise santé mentale vient du fait que la personne a des responsabilités qu’elle n’a pas choisie. Mais si elle renonce à ses responsabilités, alors elle risque de dépérir encore plus (mentalement).

Avec des responsabilités, vient de conséquences. Parfois les conséquences peuvent être bénéfiques (salaire, avantages sociaux). Mais si la personne n’est pas capable d’assumer ses responsabilités, alors les conséquences peuvent être fâcheuses. C’est-à-dire, au risque de laisser sa santé physique, la personne va laisser sa santé mentale…ou inversement.

Mais, sommes-nous réellement responsables de notre santé mentale? Qui décide ce qui est sain de ce qui est malsain? Pourquoi ce sont les pauvres sans moyens qui sont responsables de leur état, tandis que les riches sans responsabilités le sont grâce à l’État? Nos dirigeants croient-ils réellement qu’il faut travailler dur pour avoir du succès dans la vie? Croient-ils vraiment leurs balivernes? Et, c’est quoi, un hérétique, au vingt-et-unième siècle? Est-ce que c’est possible d’en être un, justement, un hérétique, au vingt-et-unième siècle, en occident?

Je suis un hérétique.

Auteur : leresidue

Bonjour à vous!

2 réflexions sur « La santé sous toutes ses formes. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s