L’antimétrie, ou l’illusion de l’expertise.

Il y a deux manières de concevoir la réalité. La première manière est fractale. Et la deuxième manière, est ondulatoire. La manière fractale permet de trouver de l’ordre dans le chaos. La manière ondulatoire en revanche, a besoin du chaos pour exister. D’une certaine manière, on peut dire que les deux manières sont complémentaires. Sauf que, chez les humains, une autre manière existe. Cette manière ne permet pas de concevoir la réalité directement. Mais elle permet une illusion suffisamment convaincante et élégante, au point où elle a été adopté par la civilisation occidentale comme doctrine religieuse…

Cette doctrine religieuse n’a pas de nom. On ne peut même pas dire que c’est religieux, sous peine de réprobations. La doctrine consiste à utiliser des symboles plutôt que des concepts pour signifier la réalité. L’utilisation de symboles peut sembler astucieux. Mais quand on se rend-compte que leurs significations peut varier grandement de personne en personne, alors on se retrouve un peu comme à Babylone.

Alors pour démêler le vrai du faux, on fait appel à des experts. Plus quelqu’un est expert en quelque chose, plus il est ‘apte’ à utiliser la manière fractale et/ou ondulatoire, pour extraire de son champ d’expertise, de nouveaux symboles, ou combinaisons de symboles. Ces nouveaux symboles pourront alors être communiqué à d’autres experts. Certains en extrairons des ouvrages de vulgarisation, destinés à des non-experts. Les plus grands experts de tous, permettent la démocratisation de l’expertise. En transcendant les manières de concevoir la réalité, ces experts font voir au commun des mortels, la réalité tel que conçu par eux.

Sauf qu’il y a d’autres manières de voir la réalité, de la concevoir. Et les plus experts d’entre-tous, savent très bien qu’ils ne connaissent presque rien en réalité. Mais, la réalité telle que décrétée par la civilisation occidentale, perdure. Parce que toute cette civilisation est basée sur la comptabilité, et que l’illusion est élégante, il faut imposer des moyens de rendre des comptes à ces experts influents. D’où les mesures symboliques. Les mesures permettent de quantifier à peu près tout et n’importe quoi. La quantification permet de distribuer la crédibilité là où la quantification est fiable. La crédibilité c’est la devise des experts. Donc, la preuve de la réalité telle que conçu par le symbolisme, c’est la convaincante illusion que tout existe, parce que tout peut être mesuré.

Sauf que, les manières fractales et ondulatoires de la réalité ne peuvent pas être quantifiés. Mais c’est justement ces manières qui permettent à l’expertise de progresser. C’est comme si les manières fractales et ondulatoires étaient des sources qu’il fallait cacher au plus grand nombre. Et pour les rares initiés, l’establishment en place s’assurait que ce n’est qu’au compte-goûte que les experts pourraient s’en abreuver.

Alors, comment convaincre tout le monde que l’illusion de la réalité doit rester convaincante et élégante? En prétendant que le dualisme est le fondement de l’univers. Après tout, rien de plus simple que de mesurer si quelque chose est là, ou bien n’est pas là. Et de là vient la logique, et de la logique vient les ordinateurs. Des ordinateurs on a Internet, et d’Internet, tout le monde peut devenir ‘expert’ en n’importe quoi.

Cette situation est malheureuse pour nombreux experts d’autrefois, qui voient leur crédibilité entachée par les remises en questions, et l’insouciance envers l’assujettissement à la doctrine religieuse de ces nouveaux venus. Pire, de plus en plus de monde se permettent de s’initier à des domaines qui étaient auparavant la chasse gardée des experts. Et contrairement à ces experts ‘pures’, les nouveaux connaissent peut-être un peu mieux les autres manières de concevoir la réalité. D’une certaine manière, on peut dire qu’il y a invasion.

Alors, pour inverser la perte des illusions, il faut en faire un cheval de bataille. Il n’y a plus d’experts en rien du tout. Tout le monde a droit à son opinion. Une opinion en vaut une autre. Et chaque opinion doit être considérée. C’est le consensus qui permet la paix. La paix empêche le chaos. Les symboles ne sont là que pour décorer. Après tout, c’est une création humaine, c’est artificiel. Dorénavant, il faut être créatif, innovateur, novateur, progressif. Les anciennes limites sont dépassés. Sauf que…

Pour l’instant, nous sommes toujours dans l’ancienne réalité, avec ses illusions convaincantes. Ça va prendre beaucoup de temps avant de pouvoir consolider une nouvelle civilisation, qui elle respectera toutes les manières de concevoir la réalité. Mais imaginez ceci : un mètre à mesurer. Une mesure d’un mètre. C’est quoi le contraire d’un mètre? Un antimètre, ou bien, un mètre négatif? Encore plus loin, si la mesure d’un mètre est quelque chose, pouvons-nous dire que tout l’univers sauf ce mètre est son contraire? Ou bien, on peut dire que l’antimètre n’existe tout simplement pas. Mais s’il n’existe pas, est-ce que le mètre lui, existe? Comment résoudre cela logiquement? Avec les symboles. Tout a sa place dans l’univers, mais parfois, des ‘experts’ exagèrent.

Auteur : leresidue

Découvreur d'humanité (ouais, super prétentieux ^^ )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.