La sincérité des émotions.

Les émotions n’ont jamais tort. D’ailleurs, ne dit-on pas qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises émotions? Mais si on ne peut pas juger les émotions, et que les émotions n’ont jamais tort, disent-elles la vérité pour autant?

Les émotions sont ce qu’elles sont, et nous savons qu’elles sont de très mauvais guides lorsqu’il s’agit de prendre des décisions. Par contre, les émotions n’ont jamais tort, elles sont sincères. Si quelqu’un est habité par une émotion, il ne peut pas se dire le contraire, à moins qu’il croit qu’il puisse y avoir de mauvaises émotions. Dans ce cas, il va tenter de réprimer des émotions qu’il juge comme mauvaises, avec les dégâts que cela peut lui occasionner s’il n’est pas Vulcain…

En fait, il existe quelque chose que beaucoup de monde considère comme une émotion, mais qui en fait n’en est pas une : la culpabilité. Je vais en reparler un peu plus loin. Mais en attendant, concentrons-nous sur la vérité. On ne peut connaître la vérité qu’au passé. Et dans le futur, on ne peut qu’avoir de bonnes intentions, puisqu’il ne s’est pas encore produit. Il reste le présent, le lieu où on prend les décisions, par rapport aux vérités passées, pour produire un futur de qualité. Les émotions permettent de savoir comment le passé nous a affecté. Mais les émotions seules ne sont pas la vérité. Pour connaître la vérité, il faut réfléchir. Les émotions peuvent aider à réfléchir, et peuvent aider à trouver de nouvelles informations, qui misent ensembles, permettent de trouver la vérité. Mais c’est impossible à faire s’il y a la culpabilité…

Pour connaître la vérité, il faut être juste envers soi-même. Mais être juste envers soi-même, ce n’est pas quelque chose qu’on fait au passé, ou au futur, on fait ça au présent. Être juste c’est une attitude qui demande de la concentration, une bonne connaissance de la vérité, et une bonne capacité à ne pas se sentir coupable. La culpabilité n’étant pas une émotion, si vous vous sentez coupable, vous êtes injuste envers vous-même! Autrement dit, la seule chose dont vous devriez vous sentir coupable, si vraiment vous décidiez de vous sentir coupable, c’est de vous sentir coupable en tant que tel!!!

La vérité est toujours au passé. Alors si vous connaissez le passé, vous connaissez la vérité. Il n’y a pas de paradoxe. Pour connaître une nouvelle vérité, il faut avoir une bonne base solide de ce qu’ont étés les vérités passées. Pour développer une telle base, il faut avoir été juste envers soi-même. Le seul paradoxe ici, c’est la culpabilité, qui non seulement n’est pas une émotion, mais empêche de connaître ce qui s’est réellement passé. Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est la culpabilité qui fait dire les mensonges!

Quand vous faites quelque chose de mal, et que vous vous sentez coupable après, de quoi vous voulez vous protégez réellement, si vous mentez pour ne pas que la vérité soit connue? D’une punition? Mais c’est quoi, une punition? Une punition c’est le fait, justement, de vous faire sentir coupable…

Quand un enfant fait quelque chose de mal, il se sentira honteux de l’avoir fait. S’il ne se sent pas honteux, il faudra alors lui expliquer en quoi ce qu’il a fait est honteux, pour qu’il sache ce qu’est la vérité. Mais si, cependant, vous le punissez alors qu’il se sentait déjà honteux, vous commettez alors une injustice! Ce sentiment d’injustice va se mêler à sa honte, pour devenir de la culpabilité. Si, au contraire, il ne se sentait pas honteux, alors la punition sera perçu comme une transaction. Le gamin a fait quelque chose de mal, on le punit, et c’est réglé. Il n’aura qu’à ne pas se faire prendre la prochaine fois!

Le passé est le passé, on ne peut pas le changer. Le futur nous appartient, qu’on en fasse quelque chose de beau. Le présent par contre, c’est notre responsabilité. Les émotions ne sont pas des guides, elles sont une partie de qui nous sommes. On ne doit pas les juger, on ne doit pas non plus les brimer. L’expression des émotions, par contre, c’est quelque chose qui fait partie de la personnalité. Chaque personne est différente. Parfois, pas tout le temps, simplement par la manière dont les émotions sont exprimées, on sait si une personne est juste envers elle-même, si elle se sent coupable, ou libre. La franchise n’est pas toujours sincère, parce que d’être libre dans le présent, ça peut rendre irresponsable pour le futur, le passé devient alors n’importe quoi, et la vérité s’enfonce alors. La seule manière de sortir de là, c’est de ne plus se sentir coupable, parce que, seul ceux qui sont injustes envers eux-mêmes, veulent rendre coupable les autres, en espérant, qu’un jour quelqu’un viendra tout débrouiller. Du grand n’importe quoi, je vous le dis!

Auteur : leresidue

Découvreur d'humanité (ouais, super prétentieux ^^ )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.