La liberté d’expérience, un aperçu…

La liberté d’expérience est un droit fondamental, inaliénable, de tous systèmes complexes qui sont le fruit d’une entreprise de coercition sociale. Cette liberté est nécessaire car elle octroi à ces systèmes, la capacité d’évoluer. Parce que l’entreprise de coercition sociale n’a pas la prétention de pouvoir anticiper tous les comportements émergents de ces systèmes, elle doit laisser à ces systèmes la droit de commettre leurs propres erreurs. D’où, la liberté d’expérience…

Un système complexe ne peut pas subsister sans un certain équilibre. La liberté d’expérience permet au système de trouver son propre équilibre, tout en la responsabilisant quant à l’équilibre que doit trouver les autres systèmes complexes. Après tout, la liberté d’expérience étant fondamentale et inaliénable, un système complexe ne peut pas empiéter sur la liberté d’un autre système complexe.

D’après un certain consensus scientifique, la vie serait un système complexe émergent. Au départ, il y aurait des substances chimique, et avec l’aide d’une certaine entreprise de coercition de cette société des molécules, l’émergence d’organismes vivants. Ces organismes eux-mêmes engendraient des organismes plus complexes, comme les poissons, les mammifères, oiseaux et reptiles…

Nous sommes humains. Sans entreprise de coercition sociale, il n’y aurait pas le monde matérialiste que nous connaissons. Certains disent que la prochaine évolution sera technologique. C’est-à-dire, que, de nos appareils de technologie, émergera une intelligence, qu’on dit ‘artificielle’. Cette intelligence est déjà exploitée par certaines entreprises qui sont, elles, de contribution sociale, pour régler des problèmes. Malheureusement, une certaine forme d’entreprise de coercition sociale veut utiliser le système complexe qu’est ou sera l’AI, pour contraindre des systèmes complexes humains à collaborer davantage…

Autrement dit, il y a un dépassement des responsabilités, et une restriction des libertés de tous et chacun. Une entreprise de coercition sociale ne peut pas restreindre les liberté de ses propres entrepreneurs dans le seul but d’alimenter des systèmes complexes qui ne seraient pas viables sinon. Une entreprise qui puise dans les libertés des individus pour justifier l’existence de systèmes complexes qui ne sont pas le fruit de l’évolution, moi je nomme cela, de l’autorité artificielle…

Je n’ai rien contre l’autorité artificielle en tant que telle. Si ça vous amuse de suivre les délires de vos élus, pas de problème. Mais moi, je me reconnais la liberté d’expérience. Ça veut dire, que TOUT PEUT ÊTRE REMIS EN QUESTION.

La liberté d’expérience, pour moi, c’est de créer les systèmes complexes que je veux, mais de ne pas en faire porter la responsabilité sur les autres humains de cette planète. Ça veut dire, que je ne peux pas accorder la liberté d’expérience à ces systèmes que je veux créer. En tant qu’être humain, c’est ma responsabilité d’anticiper les comportements des systèmes que j’aurais créé. Ma liberté d’expérience me permet de créer ces systèmes, et ma liberté d’expression me permet de les communiquer à d’autres êtres humains…

Auteur : leresidue

Bonjour à vous!

5 réflexions sur « La liberté d’expérience, un aperçu… »

    1. Je ne sais pas si de tout remettre en question est l’idée derrière l’évolution, mais je crois que derrière l’évolution, il y a une règle mathématique qui n’a pas encore été comprise. Parce que si cette règle avait été comprise, nous serions beaucoup plus loin que où nous sommes présentement.
      Je vois une distinction entre, connaissance et savoir. Un ensemble de connaissances seules, d’après moi, ça ne constitue pas un ‘savoir’. Le savoir est souvent le fruit de réminiscences.
      L’évolution seule, ne peut pas expliquer la conscience, car la conscience est ce qu’elle est, quelque chose qui est là à différente intensité et à intensité variables au cours d’une vie. Les connaissances permettent à un certain point de développer une conscience.
      Mon idée de liberté d’expérience c’est que des personnes différentes devraient avoir le droit de commettre les mêmes erreurs si ces erreurs ne sont pas préjudiciables à d’autres, ou même à elles-mêmes dans une certaine mesure. Je suis contre l’idée d’utiliser la théorie d’évolution pour forcer une stagnation qui n’est pas naturelle sur ce que les humains peuvent ou non faire, pas seulement de leurs temps libres, mais de toute leur existence.
      Je crois que la théorie de l’évolution ne proclame pas la suprématie du progrès, mais plutôt la survie du plus adapté. Ici je présume que ‘progrès’ veut dire ‘amélioration’. S’adapter ne veut pas nécessairement dire s’améliorer.
      Enfin, la liberté d’expérience, c’est aussi de ne pas forcer à d’autres des expériences de vie dont on connait déjà le résultat. Et je parle ici de l’école entre autres. C’est curieux que l’école n’est elle-même jamais remise en question, et qu’on essaie toujours de l’adapter pour justement, que l’existence même de cette institution ne soit pas remise, elle, en question? Je ne dis pas que personne ne devrait aller à l’école, mais le fait même que l’école est obligatoire, ça fait que des enfants qui auraient pu se développer autrement, doivent servir de faire-valoir à des fonctionnaires de l’éducation qui sont eux-mêmes débordés.

      Aimé par 1 personne

      1. Je pense qu’il est sain de tout remettre en question, mais il est loin d’être évident qu’on trouvera une réponse différente un jour à certaines d’entre elles, comme l’école obligatoire. Celle-ci ne renie pas les autres types d’apprentissage. Il reste suffisamment d’heures dans une journée pour additionner un autre type d’enseignement avec d’autres méthodes. On les nomme loisirs, mais ils sont remplis d’enseignement et très souvent celui qu’on a choisi devient un jour notre activité principale. L’école n’a pas la prétention de tout enseigner, ni de l’enseigner de la meilleure façon pour tous. Elle essaye de transmettre des notions de base qui seront utiles dans nos autres activités et dans celles courantes pour tous. L’école obligatoire jusqu’à 16 ans vise à éviter que notre société se retrouve avec des quantités phénoménales d’illettrés incapables de la moindre action productive pour le reste de la société et vivant à son crochet.
        Mais c’est souvent lorsque l’on manque d’une chose obligatoire qu’on voit sa vraie valeur. Suffit de regarder tous les pays qui refusent ce droit fondamental aux femmes pour comprendre la valeur réelle de l’éducation.

        Aimé par 1 personne

        1. J’ai beaucoup de choses à dire à propos de l’école obligatoire. Je pense écrire un article sur le sujet. C’est vrai que là où il n’y a pas d’école, et pas de moyens alternatifs pour transmettre des connaissances, les consciences ne peuvent pas s’élever.
          À l’origine, l’école servait à éduquer les enfants, pour leur permettre d’avoir un meilleur travail, et l’école était obligatoire, pour ne pas que les enfants doivent travailler. Mais présentement, au Québec, on ne peut pas dire que l’école publique soit un succès.
          Personnellement, quand j’étais jeune, je n’aimais pas être obligé d’aller à l’école. Je voulais apprendre, mais l’école comme moyen de transmettre les connaissances, je trouvais cela un peu rébarbatif. Mais bien avant ça, je n’avais pas compris pourquoi c’était obligé d’aller à la garderie. Ce n’est pas un problème d’autorité, c’est que si c’est obligé, c’est mieux de l’être pour les bonnes raisons. Et l’école, au Québec, en 2018, ce n’est pas obligatoire pour les bonnes raisons. Je suis pour l’éducation, mais contre l’école dans sa forme actuelle. J’ai des idées pour rendre l’école publique meilleure, je vais probablement écrire un texte prochainement sur le sujet.

          Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s