La fascination du symbolisme, et son penchant pervers le fascisme globaliste.

Selon les experts de la chose, il y a sept émotions de base. Les émotions peuvent venir de ce que l’on vit, de ce que l’on pense, ou bien, de ce que l’on perçoit. La perception de choses complexes peut rendre perplexe. Mais quand on sait, ou croit savoir comprendre ce que signifie une perception particulière, alors les émotions qui en découlent tendent à corroborer notre croyance ou notre sagesse.

Un exemple de perception, c’est le texte que vous êtes en train de lire. Chaque lettre individuelle, ça ne veut pas dire grand-chose. Chaque mot, mis bout à bout, faisant des phrases concises et compréhensibles, véhiculent des idées, des images, et des émotions. Mais pour que les mots et les phrases aient une signification, il faut d’abord avoir été suffisamment fasciné par ces symboles pour pouvoir les percevoir de manière automatique. L’automatisme dans la lecture, ça n’empêche pas d’avoir des émotions, mais ça permet d’avoir des émotions pour ce que signifie les symboles, plutôt que d’avoir des émotions pour les symboles eux-mêmes.

Parfois, il est tentant d’inventer de nouveaux mots, ou bien, de nouveaux symboles. D’ailleurs, à l’origine, le symbolisme le mot donné à une forme d’art. Mais avant le dix-neuvième siècle, il y avait l’occultisme…

Je ne connais pas grand-chose à l’occultisme, alors ce que je vais écrire sera vraisemblablement mon opinion personnelle sur le sujet. Je crois qu’un but de l’occultisme c’est d’être caché à l’ensemble de la population, au profit de n’être compris ou su, que par les initiés. En contrôlant les initiés, on peut s’assurer que les symboles utilisés ne seront pas dénaturés. Si des symboles conservent la même signification pendant des siècles, disons, alors ceux qui auront étés à l’origine de ces symboles verront leurs idées exprimés à travers ceux-ci, donner les mêmes émotions qu’à l’origine. C’est à dire, je crois, que si les émotions proviennent de l’esprit, l’occultisme permettrait alors d’invoquer les mêmes esprits qu’à ceux de l’ancien temps.

Revenons à nos choux-fleurs. Quand une nouvelle âme voit le jour, elle doit tout apprendre. C’est par l’apprentissage qu’elle pourra percevoir la réalité et la remodeler pour qu’elle ressemble un jour à son papa adoré. Mais pour ce faire, il faut que l’âme en corps, puisse communiquer. L’alphabet, puis la grammaire et les langues, permettent de communiquer le sain dessein aux âmes égarées… mais qu’est-ce que j’écris-là?!?…

Revenons donc à nos moutons! Nous associons trop souvent l’occultisme aux riches et aux puissants. Mais dans une démocratie, le discours politique doit se faire sur la place publique. Pour communiquer leurs idées, les politiciens doivent user de symboles. Ces symboles sont institués, deviennent des institutions…

Mais avec les siècles, il y a eu une scission entre les émotions dues à ce que l’on pense et ce que l’on vit, et ce dont les symboles nous font percevoir. Cette dichotomie est malheureuse, parce qu’elle nous distrait de notre véritable but, qui est de faire de ce monde, un monde meilleur. Ce qui était autrefois des démocraties, est maintenant régie par le symbolisme. Mais ceux qui contrôlent le symbolisme, ne savent peut-être même pas ce qu’ils font! Par exemple, le fait de supposer qu’une entreprise peut avoir des sentiments, ou de dissocier les actes d’une personne de la position de pouvoir que cette personne a, ce sont des formes d’occultisme. Mais mon opinion personnelle à moi, c’est que ce que je viens d’écrire n’est pas très clair. Alors je vais donner un exemple plus concret…

Dans les années 30, en Allemagne, le socialisme national était très en vogue. Ils avaient un logo puissant, une symbolique évocatrice, et un chef charismatique. Puis vint la deuxième guerre mondiale, et l’après-guerre. Le mouvement socialiste national devint un stigmate, le logo, une cochonnerie, et le chef, un démon de l’enfer. Là où faut comprendre quelque chose ici, c’est qu’Adolf Hitler était un symbole du régime Nazi, et rien de plus. Les allemands des années 30 n’ont pas voté pour la signification que nous donnons à ces symboles, ils ont votés selon la signification que ces symboles avaient à l’époque. De fait, les propagandistes Nazis ont fait de l’occultisme politique pour entrer dans l’histoire. Ceux qui contrôlent les symboles, contrôlent le peuple. Et la meilleure façon de faire apprendre aux peuple la signification voulues des symboles, c’est par la répétition. Et c’est pour cela que vous voyez dans la swastika une cochonnerie, ou bien le simple mot ‘Hitler’ nous fait peur. L’idée des occultistes, c’est finalement de nous faire vivre les émotions qu’ils veulent, et non pas les émotions que vous, vous aurez vécues si vous étiez libre de donner aux symboles les significations qui vous plairait.

La diversité vient par l’expression singulière de la vie. S’entraîner à vivre des émotions selon des symboles, ça brime un peu l’originalité. Percevoir les objets de la vie selon la symbolique donnée plutôt que ce qu’ils sont réellement, ça appauvrit le potentiel de l’expression de son originalité. De vivre selon les schémas préétablies des symboles hérités, sans avoir l’originalité de s’en départir pour aller voir ailleurs, ça brime l’expression de la vie dans cette réalité. De fait, de ne pas se permettre de ressentir des émotions, parce qu’elles ne viennent pas du petit catéchisme des symboles autorisés, c’est du totalitarisme. Et qui dit totalitarisme, dit fascisme…

Le fascisme globaliste, c’est une perversion de la fascination qu’ont eux les prédécesseurs de nos gouvernants, pour le symbolisme. Ils se sont aperçue que si tout le monde était pareil, que tout le monde pensait pareil, qu’il n’y avait plus d’originalité, alors il n’y aurait plus rien de dynamique et que tout deviendrait statique. En d’autre mots, la vie deviendrait la mort. Cette dualité devint elle-même un symbole. Alors, ils ont décidés que pour que la Terre reste vivante, qu’il faudrait incruster le symbole de la dualité un peu partout, de manière à ce que ce pouvoir ensorceleur ne puisse plus faire de mal. Ils se sont dit que des changement de paradigmes sociaux de temps à autres pourrait aider à camoufler l’ensorceleur de malheur. Pour se faire, ils ont provoqué des guerres, plein de guerres…

Nous vivons présentement une guerre. C’est une guerre spirituelle, une guerre pour vos émotions. L’économie de marché, la pensée unique, l’inversion des valeurs, la détention scolaire, la liberté des criminels, tout ça, c’est un catalyseur pour le changement de paradigme social à venir. Un problème ne cesse pas d’être un problème juste parce qu’un solution est trouvée. Le problème cesse d’être un problème quand une nouvelle âme trouve la perception voulue pour que ce problème n’en soit plus un. Cessez de vénérer les institutions du passé, et tournez-vous vers l’avenir. On est rendu là!

Auteur : leresidue

Bonjour à vous!

2 réflexions sur « La fascination du symbolisme, et son penchant pervers le fascisme globaliste. »

  1. Cet article, comme la plupart que tu écris est dense et renferme beaucoup de sujets d’études et de réflexions. Je suis d’accord que les épouvantails cachent souvent leur vrai jeu, mais l’humain a tellement la propension à répéter les erreurs du passé que si personne ne brandit des épouvantails, il va recommencer, c’est une certitude. Oublier le passé pour s’enfoncer dans les mêmes ornières bourbeuses, fatalistes et débiles est-il la meilleure solution à adopter ? Le passé n’est pas mort, même s’il n’existe plus, c’est la mémoire de nos pires erreurs et de nos plus belles réalisations. Pour comprendre et différencier les unes des autres qui, parfois, se ressemblent dans leurs débuts, il faut se rappeler ce qui est advenu lorsqu’on a emprunté tel chemin plutôt que l’autre.

    Aimé par 1 personne

    1. L’humain répète les mêmes erreurs s’il n’y a pas de leçon à tirer. Mais je connais suffisamment la vie pour savoir qu’une vie humaine sert surtout à apprendre, toute sa vie. Les vérités du passé peuvent devenir des mensonges dans le futur. Il faut toujours se remettre à jour. Une raison pourquoi les Nazis ont gagné leur élections, c’était parce que en Allemagne dans les années vingt, le papier sur lequel était imprimé l’argent valait plus cher que la dénomination imprimée.
      Je m’intéresse aux théories du complot. Pour moi ça m’importe peu si c’est vrai ou pas vrai, tout est matière à réflexion. Une des théories dit que le monde entier est contrôlé par une ‘poignée’ d’individus. Si c’est depuis longtemps, alors on peut parier que le Nazisme était dans le ‘coup’. C’est très difficile de faire des expériences sociales à grande échelle. Mais si c’est nécessaire, que certaines personnes ont tous les pouvoirs, ils vont probablement se le permettre. Je ne veux pas diaboliser qui ou quoi que ce soit, mais d’être conscient des forces qui agissent sur nous, qu’elles soient physiques, spirituelles, ou bien politiques, c’est nécessaire pour mieux connaitre le monde.
      Il ne faut pas oublier le passé. Mais le passé d’une certaine époque ne peut être communiqué que d’une manière symbolique une fois que tous ceux qui l’on vécu ne sont plus là pour apporter leurs anecdotes. Et c’est connu, le passé est écrit par les vainqueurs. Mais ce qui est bien avec notre époque, c’est qu’à peut près tout le monde a un même référentiel quant au nazisme. Le même passé ne peut pas se répéter deux fois, mais on peut répéter deux fois les mêmes symboles…
      Concrètement, Trump symbolise pour certains quelque chose de mal, mais de bien pour d’autres. Un peu comme les leaders fascistes d’il y a longtemps. Là où le même passé ne peut se répéter deux fois, c’est que Trump est contre la censure, et de cultiver un culte de la personnalité avec Trump, comme ce qui a été fait jadis avec Hitler, me semble impossible. Bien sûr, il a ses admirateurs, mais contrairement aux nazis, ceux qui sont ses admirateurs sont plus pacifistes, ou plus ‘zen’ que ceux qui ont peur de lui. C’était peut-être la même chose avec Hitler au début, mais je ne peux pas me prononcer. La grande différence entre l’ancien temps et maintenant, c’est que maintenant tout le monde ont des téléphones, ou des ordinateurs, et peuvent se tenir informés d’une manière qui est moins traditionnelle.
      Avec mon article, j’essaie de réveiller certaines de ces personnes qui justement, ont trop la propension de répéter les erreurs du passé. Je crois que la raison principale qui font qu’ils commettent ces erreurs n’est pas simplement l’ignorance, mais une forme d’impuissance à décider de leur propre chef. Ils n’ont plus d’initiative pour quoi que ce soit qui n’est pas programmé d’avance. Ils ne veulent pas sortir des sentier battus.
      Il n’y a pas assez de spiritualité dans notre société. C’est un problème, parce que trop de rationalité c’est comme trop d’émotivité: ça ne tient pas en équilibre très longtemps. Je ne parle pas de religion, les religions c’est comme la politique, ce sont des avatars symboliques. La vraie spiritualité c’est de pouvoir voir les choses comme elles sont réellement, avec toutes leurs facettes cachées, tous leurs défauts et toutes leurs qualités. Chaque personne devrait être libre et se sentir libre de trouver sa propre vérité et d’en faire profiter les autres. Mon avis: il faut cesser de faire de l’anthropomorphisme avec les symboles. L’unité politique ne doit pas être un but spirituel. L’unité institutionnel non plus.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s