Ressentir ce n’est pas raisonner.

Ressentir et accepter ses émotions biochimiques, c’est très important pour le maintien de l’équilibre psychique. L’équilibre psychique permet de faire face à de nouvelles situations, et de trouver des solutions si ces situations posent problème. Si les problèmes portent atteinte à l’équilibre psychique, alors la personne aura de la difficulté à faire face à de nouvelles situations. Et dans les pires cas, les émotions vécues lors de certaines situations viendront peser sur la personne. Les émotions en elles-mêmes empêcheront la personne de retrouver l’équilibre. La personne ne pourra plus faire face aux nouvelles situations, et les problèmes de santé mentale viendront teinter l’existence de la personne.

Accepter chaque émotion ressentie, ce n’est pas toujours évident. Quand les émotions sont désagréables, on veut remédier à la situation qui les fait générer. Ça peut occasionner du stress, ou de la peur. Les trois réponses possibles, si on a peur, c’est d’affronter le danger, de fuir, ou la paralysie. Mais si le stress n’est pas suffisamment fort, plutôt que de figer, la personne ignorera son émotion plutôt que d’y faire face. Ignorer ses émotions plutôt que de les accepter, ce n’est pas quelque chose qui peut durer très longtemps. Parce que les énergies biochimiques que sont les émotions ne sont pas des purs constructions de l’esprit, il y aura des conséquences sur le corps, et sur l’équilibre psychique, lorsque la personne aura accumulé un trop grand excédant d’émotions stressantes non résolues.

Les émotions agréables peuvent elles aussi générer un stress sur le corps. Mais je crois que ce stress est moindre, pour la simple raison que ces émotions en tant que telles ne vont pas déséquilibrer la personne au point où elle ne pourra plus faire face à de nouvelles situations.

Pour résoudre des émotions désagréables, il faut bien comprendre la situation qui les fait générer. Pour cela, il faut déjà avoir un bon équilibre psychique. Mais si la personne n’a pas un bon équilibre psychique, mais est équilibré au niveau matériel et physique, elle ira puiser dans ces deux forces pour tenter de résoudre ce qu’elle ne peut pas résoudre par sa seule force psychique. Mais faire cela est malheureux, parce que si la personne est déséquilibré au niveau psychique, elle ne pourra pas adéquatement mesurer les effets sur les autres, de ses tentatives de résolution de ses propres émotions. Pire, les moyens physique et matériel utilisés risqueront à tort de déséquilibrer psychiquement d’autres personnes. Et les déséquilibres psychiques se propageront dans la population comme une infection (c’est de l’humour).

Il y a un autre moyen pour résoudre des émotions désagréables : avec la réflexion et le raisonnement. Le raisonnement et la réflexion peuvent faire naître de nouvelles émotions par apport aux anciennes émotions de la situation désagréable. Et si les bonnes émotions viennent annihiler les anciennes émotions, alors la personne retrouvera, en partie ou totalement, son équilibre psychique. L’équilibre psychique retrouvée, la personne pourra faire face à de nouvelles situations.

Le grand problème de la résolution des situation par le seul fait de la réflexion, c’est que puisque la personne ne peut pas résoudre ses émotions simplement, ses propres émotions viendront perturber son raisonnement. Elle risquera alors de développer des troubles divers de la personnalité. Ces troubles viendront teinter la relation qu’a cette personne avec son environnement.

Je ne vais pas faire de cachette, pour bien raisonner, il faut avoir l’esprit clair. Pour avoir l’esprit clair, il faut savoir accepter les émotions ressenties. Et pour accepter les émotions ressenties, il faut avoir un certain équilibre psychique qui est cohérent avec le genre de situations que la personne est habitué d’avoir.

Ce que je veux dire par ‘cohérence’ ici, c’est que la personne vit en harmonie avec ses situations. Si la personne vit en harmonie avec ses situations, alors elle sera en équilibre avec son environnement.

L’incohérence, c’est de déséquilibrer l’environnement des autres pour le simple bénéfice personnel de voir ses émotions désagréables résolues. Beaucoup trop de personnes font cela, et c’en est désolant.

Pour avoir l’esprit clair vis-à-vis de son environnement immédiat, il faut prendre le temps d’observer son environnement, et d’ensuite le comprendre. Pour comprendre, il faut se poser des questions. Vous devrez vous poser à vous-même ces questions. Ne questionnez pas tant votre rapport avec votre environnement, mais plutôt ce que votre environnement vous apporte de bien ou de mal. Vous commencerez déjà à ressentir de nouvelles émotions. Ensuite, avez-vous le courage de changer votre environnement? Votre environnement vous apporte-t-il des habitudes de vie qui vous est agréables? Ces habitudes de vie agréables vous permettent-elles d’être heureux? Votre bonheur est-il contagieux pour ceux que vous aimez?

Ensuite, il faut savoir accepter ses émotions. Si votre bonheur n’est pas contagieux, vous pouvez vous dire que ceux que vous aimez préfèrent que vous soyez heureux plutôt que malheureux. Si vous étiez malheureux, ça pourrait être ça aussi contagieux. Ensuite, vos habitudes de vie nuisent-elles aux autres? Si ça ne vous dérange pas de les changer, pourquoi attendre? Votre environnement n’est peut-être pas idéal pour vous, mais il est agréables pour ceux que vous aimez, et ainsi de suite…

Pour finir, raisonner avec ses émotions, ça permet de résonner avec son environnement. Si vous ne le faites pas, que va-t-il arriver?

Auteur : leresidue

Bonjour à vous!

2 réflexions sur « Ressentir ce n’est pas raisonner. »

  1. ouais. bon ça doit marcher dans une certaine mesure, parce que pour ma part, 40 ans que je galère, tout ça parce que mon cerveau ne fonctionne pas « normalement », et 40 ans que -pardon pour la grossiereté!- je me fais chier pour arriver à être juste « bien » et que c’est impossible vu ma condition neurologique! ou alors je m’y prends vraiment comme un manche mais dans ce cas, bordel, pourquoi personne n’est capable de m’aider???? (bref je suis un peu à bout de nerfs là).
    sinon comme toujours j’adoooooore vos écrits!
    bises transatlantiques

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s