Le déivers.

Le déivers.

L’univers, on connaît ça. C’est une conception de la réalité où on va vers l’unité.

Le déivers, c’est plus compliqué. C’est une conception où on va vers la divinité, ou bien la déité, devenir dieu ou déesse…

Si on croit en un dieu unique, alors on est dans un univers. Si on croit à l’infinité des dieux, alors on est dans un déivers.

Si on croit qu’on peut compter le nombre de dieux existants. Un jours, il n’en restera qu’un. Si on croit que le dieu a créé l’univers, alors si ce dieu provient du déivers, ça ne viole pas nos croyances en un dieu unique.

Mais si on croit à l’infinité des dieux, alors, où sont-ils?

Je crois que pour permettre à une infinité de dieux de vivre ensembles, ça prend une sorte de loi. Mais puisque des dieux peuvent faire ce qu’ils veulent, alors comment faire respecter ce genre de loi là?

Bien, c’est clair pour moi, en faisant de la loi, un dieu de l’univers.

Donc, cette loi, c’est quoi?

La seule forme de colère permise, est l’indifférence.

Bon, si c’est ça la loi des dieux, ça explique beaucoup de choses…Et il nous suffirait à nous de respecter cette loi-là pour devenir nous aussi des dieux, ou à tout le moins, de transformer « notre » univers ‘unique’ en un déivers éternel et infini.

Alors, qu’en pensez-vous? Qu’est-ce qui est plus puissant entre la certitude de ses doutes, et de douter de ses certitudes? Croyez-vous, ou pas, qu’on peut avoir raison, quand on discute de ces choses-là?

Je lance ça dans l’univers..

. Bon, il semblerait que la seule manière de forcer un dieu à respecter la loi, c’est en arrêtant d’en être un soi-même. Et ça, ça se nomme la folie. Nous sommes tous fous… ou bien je me trompe?

 

Auteur : leresidue

C'est le moment de partir ailleurs...

2 réflexions sur « Le déivers. »

    1. Je propos que le dieu de l’univers physique est un processus, une sorte d’algorithme, et que cette algorithme serait en fait comme une loi pour ceux qui peuvent la percevoir. Mais c’est pas clair pour moi non plus. La seule conséquence du bris de cette loi (que la seule forme de colère permise est l’indifférence) est que la personne qui viole la loi, arrête d’être un dieu, ou déesse.

      (présentement j’ai un peu mal aux dents, un peu mal à la tête, je dois conclure que la douleur ce n’est pas un dieu) (en fait il n’y a aucune conséquence pour nous de violer la loi dont je parle dans le texte, mais d’arrêter de la violer pourrait rendre serein).

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s