Le stratisme.

Le stratisme.

Le mot ‘stratisme’ est construit à partir du mot latin ‘stratum’, qui veut dire ‘couverture’, et de la terminaison ‘-isme’, qui renvois au concept d’idéologie.

En géologie, une strate, c’est une couche de matériaux rocheux différents de ceux de la strate de dessous ou de dessus. Il y a plusieurs hypothèses quant à la formation de strates. Une hypothèse que j’aime c’est celle de la décantation. Dans un mélange liquide hétérogène, il y a des particules en suspension dans le solvant. Si on laisse le mélange décanter, les particules finiront par tomber et se déposer dans le fond du bécher. Les particules plus lourdes tomberont plus vite. La décantation permet de séparer certains composants du mélange, par la force de la gravité. Il paraît que la Terre en elle-même est constitué de roche en fusion, et que notre manteau terrestre n’en est qu’une petite partie, durcie.

Vous avez déjà entendu quelque chose à propos du génie ou de l’imbécilité. Aussi génial ou imbécile que vous pouvez être, il y aura toujours quelqu’un dans le monde entier, qui sera plus génial ou plus imbécile que vous. Mais si ça c’est vrai, alors faudra se décider sur qui dans le monde entier, est la personne la plus géniale, et qui est la personne la plus imbécile au monde. Or, il paraît qu’il y a une ligne très fine entre le génie et la folie. Pour le monde ordinaire, un fou est un imbécile. Pour les génies, c’est le monde ordinaire qui sont imbéciles. Les génies peuvent s’entendre quand-même assez bien avec certains fous, puisqu’il y a pas de grande différences entre eux.

Dans l’expérience du téléphone arabe, quelqu’un dit un secret à la personne d’à côté, qui elle le répète à une autre personne, et ainsi de suite. À la fin, le secret révélé sera différent du secret originel. Ces personnes ne sont pas imbéciles, elles sont seulement plus subjectives qu’objectives. Plutôt que d’être fidèles au message, elles sont fidèles à l’expérience. Même que, si le secret, ou le message, se déforme en cours de route, d’autres erreurs peuvent faire qu’à la fin du parcours, le secret révélé sera le même qu’au départ. C’est que, si le déterminisme était prévisible, alors il n’y aurait pas du subjectivité.

Le génie ou la folie, c’est en grande partie quelque chose de subjectif. C’est par expérience qu’on peut dire qu’une personne est un génie ou un fou. Il n’y a pas de tests objectifs qui peuvent classer chaque personnes selon une échelle de génie et une échelle de folie. Et même s’il y en avait, de tests, on se retrouverait encore avec un génie total, un fou total, quelqu’un qui est à la fois un génie total et un fou total. Quelqu’un qui n’a aucun génie au point de ne même pas être capable d’être imbécile, et au milieu, plein de monde qui sont un peu géniaux et un peu fous.

Si on voulait réellement concevoir des tests qui permettaient de faire la différence entre le génie total et la folie total, ou pourrait être tenté de délimiter artificiellement le seuil entre ce qui est considéré comme génial, et la folie pure. Alors, on aurait des arguments objectifs lorsque qu’il y aurait de débats pour savoir qui est un génie et qui est un imbécile. Mais pour que ces arguments soient crédibles, il faudrait nier qu’un fou puisse être génial, ou qu’un génie puisse être complètement fou. Plutôt, on dira du génie qu’il est excentrique, ou du fou, qu’il est un idiot savant. Mais puisque la crédibilité en elle-même est quelque chose de subjectif, on ne sera pas près d’être sortis du bois.

La solution, c’est d’arrêter de se comparer aux autres. Tout le monde a le droit d’être maladroit, et tout le monde peut être génial. L’important, c’est d’avoir la liberté d’être la personne qu’on veut être. Parce que, objectivement, il y aura toujours quelqu’un de plus que soit, et de moins que soit, pour être serein il faut arrêter de se mesurer aux autres. Parce que subjectivement, je peux dire, qu’il y a de l’amour et du bonheur pour tout le monde. On peut être un imbécile heureux un jour, puis être un génie malheureux un autre jour. Il n’y a pas de lois qui forcent quelqu’un à être moins bon qu’il peut être. Il n’y a pas de règles qui forcent la vie à se restreindre dans la médiocrité. Le seul ordre des choses, c’est que les choses peuvent changer d’ordre. Je nomme cela, le stratisme.

Auteur : leresidue

Bonjour à vous!

Une réflexion sur « Le stratisme. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s