Le fictionisme.

Le fictionisme.

Le mot ‘fictionisme’ est construit à partir de ‘fiction’, qui lui vient du latin ‘fictus’ puis ‘fictio’ qui veut dire ‘fait’ ou ‘travail’, et de la terminaison ‘-isme’ qui renvoi au concept d’idéologie.

Un fait, c’est une information véridique qui permet de prendre des décisions. Un travail, c’est une séquence de décisions prises pour produire des faits. Mais une fiction, c’est une séquence de décisions prises pour produire de l’art. Une fiction, c’est alors un artifice de la pensée. Et penser, ce n’est pas travailler. Parce que la pensée, c’est quelque chose qui vient de l’esprit, alors contrôler son esprit pour prétende ensuite que ce contrôle est un travail, c’est faire preuve d’une audace peu commune.

Le fictionisme c’est de pousser l’audace plus loin. Mais avant de poursuivre, un peu d’histoire nous ferait du bien…

Autrefois, se nourrir de fiction demandait de l’effort. Il fallait soit aller au musée, apprendre à lire, ou bien être soi-même un artiste qui racontait des histoires. Et puis vint quelques révolutions technologiques. La presse à livres, pour démocratiser la lecture, puis la photographie, et la radio. Plus besoin d’aller au musée, plus besoin de se faire raconter des histoires. Chacun était maintenant libre de se nourrir facilement avec les histoires d’autrui. L’art d’être un artiste, lui, se perdit en chemin. Pour remplacer les artistes, on inventa un nouveau mot : « auteur »…

Vous avez peut-être déjà entendu ce terme : « propriété intellectuelle ». Qui dit propriété, dit autorité. Parce que s’il n’y avait pas d’autorité pour veiller à l’ordre, il y aurait pillage, et il y aurait chaos. L’autorité c’est ce qui autorise, interdit, et punit. Sans autorité, impossible d’avoir des propriétés. Sans propriété intellectuelle, les auteurs ne voudront plus créer de nouvelles fictions. Et sans nouvelles fictions, plus de fictionisme…

Pour alimenter les consommateurs en fictions, ça prends des technologies. La radio, la télé, internet, les journaux et magazines, sont tous des médiateurs entre les consommateurs, et les ‘producteurs’. Les producteurs doivent séduire les médiateurs, qui eux doivent séduire les consommateurs. Parce que sans séduction, chacun devra travailler pour soi. Sans séduction, le travail redeviendra travail, les faits redeviendront les faits, et la fiction redeviendra la fiction. Le nom que certains donnent à cette dynamique, est tout simplement, ‘médias’.

Alors, le fictionisme, c’est l’utilisation de technologies de diffusion rapide de faits, dans le but de créer une histoire fictive de la réalité. Cette réalité fictive encourage tous et un chacun à devenir les auteurs de leur propre vie. Mais ça, c’est à condition que tous et chacun respectent les différentes règles de la narration sociale. Parce que si les règles de la narration ne sont pas respectées, alors la fiction personnelle que tous et chacun se racontera, ne sera pas assez crédible, et les faits du travail leurs sauteront en pleine face.

Le travail de l’esprit, c’est de pouvoir faire la différence entre les faits et la fiction. Un esprit qui travaille, permet de mettre un peu de fiction dans les faits. Comme cela, le travail sera moins pénible. Mais à force de rendre le travail amusant, on oublie ce que sont les faits. Et si on ne sait plus les faits, alors on ne peut plus travailler. Si on ne travaille plus, qu’on ne sait plus les faits, qu’on ne nous autorise pas à prendre des décisions, et que les auteurs peuvent nous mettre en prison, hé bien, c’est ça, le fictionisme!

Auteur : leresidue

Bonjour à vous!

5 réflexions sur « Le fictionisme. »

    1. Je suis un peu les théories du complots. Et selon ces théories, il y aurait un ‘deep state’ (état profond) qui est tellement pernicieux que cela empêche même la démocratie d’exister. Et la seule manière de combattre ce ‘deep state’ est de retourner ses armes contre elle. Je crois que Donald Trump est du bon côté, même si ça ne transparaît pas dans les médias présentement.

      J'aime

        1. Oui, il est intelligent. De ce que j’ai lu, il sait très bien utiliser les ‘confirmation bias’, mais je ne sais pas si c’est vrai.

          Mais j’espère que ceci soit vrai: https://fr.prepareforchange.net/projet-viral-pour-levenement/
          Je ne sais pas exactement comment se passera l’événement, si événement il y a lieu. Mais je préfère cela au statu quo actuel que les médias tentent de préserver peut-être à tous prix.
          (en fait, je crois que l’événement s’en vient, parce que de plus en plus de monde se rendent compte que les médias ne disent pas vraiment les faits de manière objective, qu’ils les distordent pour les cadrer dans la trame narrative dite ‘officielle’)

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s