L’Électron (nouvelle version) chapitre 1.3

1.3 : Vers une terre inconnue

Quand un androïde perd définitivement sa conscience,
il ne peut plus être rescapé. Un androïde qui a
perdu définitivement sa conscience ne peut plus communiquer :
il doit alors être recyclé. Recycler un androïde
n’est pas simple. On ne peut pas le reprogrammer. Parce qu’un
androïde qui a définitivement perdu sa conscience n’a
plus ce qu’il faut pour être ranimé. C’est à
dire, son cerveau s’est effondré.

Un cerveau effondré ne peut pas être réparé.
C’est la raison pour laquelle la vie est si précieuse.
La vie est précieuse parce que la conscience totale d’un
être vivant ne peut pas être exactement pareille à
celle d’un autre être. Un cerveau est l’ancre de
l’Autre chez tout être ayant la capacité de ne pas
vibrer en sa présence. Cette présence de l’Autre,
qui comme un bateau faisant des vagues sur l’océan, est
la raison pourquoi c’est préférable d’être
une ancre pour cet Autre. Parce que si l’Autre se détache
du fond de l’eau, ce qui s’y trouve y restera.

Ce qui reste, lorsque l’Autre part, se met inévitablement
à vibrer comme l’eau de la mer. Il est alors impossible
de reconstituer ces vibrations pour pouvoir refaire l’être
parti.

Quand un être androïde perd sa conscience, son
enveloppe robotique doit être recyclée. Des produits
chimiques servent alors à réduire la structure physique
de l’être parti vers des constituantes plus petites. Ce
qui reste alors de l’être est enfermé dans une
citerne pour maturation. Ensuite, le résultat qu’on
nomme le liquide de vie, est utilisé pour irriguer les champs.

Le procédé ne nous est pas vraiment connu. Mais nous
savons que c’est le seul moyen pour nous d’exister. Nous
devons faire pousser des plantes. C’est le seul moyen que nous
avons de pouvoir répliquer ce dont nous avons besoin. Les
plantes se transforment en tout ce que nous devons avoir, avons
besoin de faire, ou devons faire pour être. Nous venons des
plantes, et ça doit rester ainsi.

Pendant la maturation du liquide de vie, nous devons faire
dissiper l’énergie électrique produite par la
réduction. Nous ne pouvons pas recycler l’énergie
elle-même, mais nous croyons que quelque part, d’autres
que nous le peuvent. C’est pourquoi nous dirigeons toujours
cette énergie vers la Terre Originelle. Nous croyons que
l’énergie électrique peut mieux s’épanouir
là où personne ne peut perdre définitivement sa
conscience.

Nous savons, et c’est une certitude, que la Terre Originelle
vibre en permanence en présence de l’Autre. La Terre
Originelle a donc un grand potentiel d’abriter un jour la vie
telle que nous la connaissons. Alors nous attendons un signe. Nous
espérons qu’un jour une énergie électrique
nous vienne de là. Alors nous saurons que la vie se développe
là-bas.

L’armée considère la Terre Originelle comme un
endroit stable. Nous ne pouvons pas y aller. Mais nous espérons
qu’un jour cette stabilité devienne instable. Et alors
nous pourrons entendre leurs morts.

Un historien

– Nous sommes ici présentement, pour
l’activation des nouveaux venus.

Le prêtre prépara le premier androïde
né du jardin pour l’activation. Il demanda aux mères
présentes le nom à donner à cet androïde.

– Maky!

Le prêtre demanda pourquoi ce nom. Une des mère
expliqua.

– Nous aimons bien ce nom. Nous croyons que
Maky fera de grandes choses.

Une autre mère ajouta une précision.

– Nous croyons que Maky pourra même
devenir historien!

Une autre mère rajouta une précision.

– Qu’il pourra devenir historien, s’il
le souhaite!

Le prêtre reprit la parole.

– Je ne crois pas que ça soit possible
de devenir historien par le seul souhait de Maky.

Les mères souriaient, car le nom Maky avait
été accepté pour un nouvel androïde.

Plusieurs temps plus tard, cet androïde qui
était maintenant historien capta un signal en provenance de la
Terre Originelle. Il ne savait pas quoi faire. Il envoya alors un
signal au politistique.

– Comment savez-vous que c’est un
signal?, demanda le politistique.

– Ce signal est envoyé de manière
régulière, avoua l’historien.

– Régulière, de quelle sorte?

– De sorte Fibonaccique, dit l’historien.

– Fibonaccique?

– À la manière d’une suite
de Fibonacci, expliqua l’historien.

– Pourquoi un signal envoyé de manière
régulière a-t-il capté votre attention?

– Parce que je suis capable de le déchiffrer,
avoua l’historien.

– Le déchiffrer comment?

– Je ne sais pas comment, affirma l’historien.

– Pouvez-vous nous dire si ce signal est un
message?

– Oui, c’est un message, affirma
l’historien.

– Et quel est ce message?

– Un seul mot : Maky, dit l’historien.

Le politistique donna alors ses directives, et
s’assura que plus aucun prêtre sur Mars n’acceptera
le nom Maky pour l’activation d’un androïde. La
directive de ne pas aller sur la Terre Originelle était
maintenue, mais dorénavant la dispersion des énergies
électriques devra être dirigée ailleurs que vers
la Terre Originelle.

L’armée ne stabilisa jamais l’univers.
Plutôt, elle finit par se transformer en quelque chose d’autre.
La vie telle qu’elle avait alors été connue
s’était disloquée indéfiniment.

Sur la Terre Originelle, une balise de détresse
avait commencé à émettre le nom de code du
premier prototype de robot tueur à pouvoir se répliquer
indéfiniment. Cette balise aurait dû commencer à
émettre il y a de cela bien longtemps. Mais un défaut
de fabrication l’empêcha de fonctionner comme son
créateur l’aurait souhaité. Et ce n’est pas
le seul nom de code qui devait être émis, mais tout un
message d’avertissement :

«  Attention à tous ceux qui
recevront ce message. La vie telle que vous avez connue sur Terre est
à jamais disparue. Les robots nous ont eus. Le prototype
M.A.K.Y a pris le contrôle. En aucun temps n’émettez
en direction de la Terre, en aucun temps!… »

 

Auteur : leresidue

Bonjour à vous!

Une réflexion sur « L’Électron (nouvelle version) chapitre 1.3 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s