Quelques dystopies fictives…

J’ai beaucoup lu de science-fiction quand j’étais plus jeune. Je lisais beaucoup de nouvelles, et des romans. Parmi mes auteurs préférés de l’époque, il y avait Isaac Asimov (pour les nouvelles) mais surtout, Philip K. Dick (aussi pour ses nouvelle) qui écrivait parfois des romans très intéressants.

J’ai pensé parler un peu de ces souvenirs de lectures, qui ne sont pas très frais dans ma mémoire d’aujourd’hui. Pour faire un lien avec maintenant, j’ai pensé parler de certains univers dystopiques de PKD (ceux dont je me souviens)…

The World Jones Made (Les chaines de l’avenir)

Les chaines de l’avenir est le second roman de sf publié de PKD. L’histoire se passe dans un futur qui est désormais notre passé (2002 (j’ai un peu lu la page wikipedia pour faire remonter des souvenirs)). Dans ce monde, il est interdit de dire des choses comme si c’était des vérités. Tout le monde a le droit de presque tout faire, mais d’essayer de convaincre quelqu’un de quelque chose, ça, c’est interdit! Cette philosophie se nomme, dans le roman, le relativisme. Mais là survient quelqu’un, Jones, qui lui peut voir un an dans le futur. C’est bien embêtant, parce que si ce que Jones dit arrive, alors il a le droit de le dire, puisque c’est la vérité, et donc, exit la philosophie du relativisme. De ce que je me souviens, Jones utilisa son pouvoir pour devenir le chef de toute la planète Terre. Il sait un an à l’avance qu’il va mourir, et comment il va mourir. Je vous épargne la description qui a été faite dans le roman, de ce que Jones voit quand il meurt.

Dr Bloodmoney

Je ne me souviens pas vraiment de l’histoire, mais c’est le roman que je préfère de PKD. Citation de wikipédia : « Dans un monde complètement transformé par une guerre nucléaire, les survivants tentent de reconstruire une société. Certaines personnes autrefois au pied de l’échelle sociale deviennent indispensables à la survie de la communauté, et inversement.« 

Substance Mort

Je ne peux pas résumer cette histoire sans en révéler la fin, alors… Citation de wikipédia : « Bob Arctor est Fred, et Fred est Bob Arctor : un policier membre de la brigade des stupéfiants, infiltré dans un milieu de toxicomanes, et menant deux vies parallèles. Il vit avec deux autres hommes totalement déphasés de la réalité, Luckman et Barris. Donna, son amie, est dealeuse et consommatrice. Ils sont tous, exceptée Donna, accro à la Substance M, une drogue qui altère peu à peu leur identité, jusqu’à en faire des larves. Pour Fred, ce sera le début de la fin quand ses supérieurs lui demanderont de surveiller Bob Arctor, ignorant sa véritable identité en raison des techniques d’enquête utilisées. Comment enquêter sur soi sans finir par devenir totalement schizophrène ? » Il y a un film qui a été fait de ce roman, mais j’ai préféré le roman.

Je vais devoir me remettre à lire…

Auteur : leresidue

Bonjour à vous!

Une réflexion sur « Quelques dystopies fictives… »

  1. Bonjour, vous tombez bien je cherchais un écrit de K Dick à me mettre sous une lune… Je vous fait confiance pour le premier, ayant lu les deux autres. (Je préfère A Scanner Darkly que la Substance M : car chaque page rend parfaitement à l’écran, mieux qu’à l’écrit. Sans parler du procédé unique utilisé dans l’adaptation !) Merci !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s