Les inclurations génétiques.

Les inclurations génétiques.

Une inclusion, c’est lorsque l’on accepte dans son groupe, des personnes d’un autre groupe. L’inclusion est en opposition avec l’intégration. Parce que dans l’intégration, on tolère jusqu’à ce que l’on ne se sent plus toléré. Donc, les personnes incluses font un peu partie de la famille. Mais les personnes intégrés ont un petit quelque chose d’imité. Cela fait que leur acceptation, ou la prétention qu’ils sont acceptés, est basée sur une supercherie.

Dans la société, on reconnaît au niveau du marketing, des générations différentes. C’est à dire, que la société va s’adapter pour inclure les babyboomers, puis la génération X, Y, Z ou des dits millénaires. La société n’a pas le choix. Si elle n’inclut pas les nouvelles générations, elle va disparaître rapidement.

J’ai inventé, ou je crois avoir inventé, un nouveau mot. Ce mot est ‘incluration’, qui est une contraction entre ‘inclusion’ et ‘génération’.

Une incluration est une inclusion totale de toute la diversité. Une incluration génétique est une inclusion totale basée sur les différences génétiques.

Je vais expliquer plus en détails le concept d’incluration. Puis, je vais expliquer les particularités de l’incluration génétique chez les humains.

D’abord, l’incluration totale. Une incluration totale, est complètement récursive. C’est à dire, simplement, que toutes les différences au sein d’une même génération, sont acceptés pour ce qu’elles sont. Une incluration partielle, c’est lorsque l’on regarde comment se comporte des individus de la génération à inclure. Si certaines contraintes de certains individus sont trop compliqués pour le groupe, ces individus ne seront pas inclus, et on va plutôt tenter de les intégrer. On peut tenter de faire des catégories, dans lesquels on va mettre des individus avant de faire les observations. De ces catégories, on peut alors faire d’autres sous-catégories selon le même principe, encore et encore. C’est de là que vient le mot ‘récursive’. Une incluration totale, c’est de faire le même processus que pour une incluration partielle, sauf que de plutôt qu’essayer d’intégrer, on va tout faire pour inclure tout le monde de la génération.

Moi j’ai un problème quand d’autres personnes que la société, tentent de forcer des inclusions et des intégrations de générations d’individus qui n’ont pas émergés de la société dans laquelle on tente de forcer ces inclusions ou ces intégrations. C’est peut-être une phrase compliqué, mais je vais essayer d’en donner une analogie…

Quand les lois du commerce dictent que le tourisme c’est un commerce, alors la société doit s’adapter à inclure ces touristes. Quand les lois du commerce disent que la valeur d’une société dépend de son actif populationnel, alors la société se verra forcé d’intégrer plein de souches générationnelles différentes. Et ça finit par faire augmenter très fortement la tension sociale. Et à la fin, le climat social se sera tellement réchauffé qu’il finira par y avoir une grosse catastrophe.

À qui la faute de tout cela? Aux imbéciles! Qui sont les imbéciles? Pas moi, pas toi, pas vous, et pas eux. Les imbéciles, sont ces ‘autres’ qui sont tout là-haut dans le très très très haut niveau de l’imbécilité. Moi ça ne me dérange pas. Si les règles sont « tu dois être débile à tous prix » alors moi, je vais tout faire pour être débile…à tous prix!!!

Auteur : leresidue

Bonjour à vous!

4 réflexions sur « Les inclurations génétiques. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s