Faut être tolérant à condition d’être toléré.

D’après moi, il y a deux théories concurrentes de l’évolution des espèces. La première théorie, pour fonctionner, doit nier que le futur puisse agir sur le passé. La seconde théorie, et je crois que c’est celle de Darwin, ne nie pas que le futur agit sur le passé.

Pour la première théorie, tout doit être essayé. Les espèces qui ne fonctionnent pas vont finir par s’éteindre. Les espèces qui fonctionnent, perdureront. Parce que le futur n’existe pas encore, une idée doit être testé avant de savoir les conséquences réelles de cette idée. D’après cette théorie, les espèces qui sont présentement sur Terre le sont parce qu’elles ont été les meilleures à s’adapter aux chamboulements. C’est l’utilité qui détermine l’existence ou non d’une caractéristique.

Pour la seconde théorie, il n’y a pas de changement sans perturbation. Si aucune perturbation de l’environnement vient chambouler les espèces, alors les espèces ne changeront pas à leur tour. Parce que le changement est une réponse à la perturbation, on peut dire que pour pouvoir changer, les espèces doivent prévoir ce qu’elles auront besoin comme adaptations dans le futur si elles veulent perdurer.

Si on considère la première théorie comme la seule qui puisse être vraie, il faudra alors exclure que la deuxième théorie puisse aussi être vraie. Parce que si le futur n’agit pas sur le passé, alors une théorie qui prétend que le futur doit être prédéterminé, c’est un non-sens.

Mais si on considère la seconde théorie comme vraie, alors il faut conclure que la première théorie a sa place comme théorie de soutient, puisque rien n’arrive sans rien. Parce que si quelque chose pouvait arriver sans rien, alors il faudrait conclure que le futur n’est pas déterminé d’avance.

D’après moi, la première théorie est un compromis entre ceux qui croient que le futur n’existe pas, et ceux qui croient que seul le présent est réel.

La seconde théorie est dérangeante, parce qu’elle propose qu’on peut prendre des décisions dans le présent seul. D’après moi, seul le présent est conscient.

Si je crois que seul le présent est conscient, je ne renie par pour autant le concept de divinité. Mais de ce que je comprends, pour deviner le futur, il faut contrôler le présent. Pour contrôler le présent, il faut contrôler le passé. Et les meilleurs alliés de ceux qui souhaitent contrôler le passé, ce sont les traditions. Alors, c’est possible de nier que la seconde théorie de l’évolution puisse être vraie, si personne ne la connaît ou ne sent le besoin de la découvrir.

Moi je tolère que certaines personnes puissent vouloir nier la théorie de l’évolution. Je tolère, à condition que ces personnes tolèrent en retour, que je les tolère.

Auteur : leresidue

Bonjour à vous!

3 réflexions sur « Faut être tolérant à condition d’être toléré. »

  1. Mais ce sont des propos intolérables!! Voulez-vous donc penser simplement, bougre d’agitateur, trublion de l’ordre public et normatif!! Le passé est le passé, n’en parlons plus! Le futur n’existe pas, pas de quoi s’inquiéter de quoi que ce soit! Profitez donc du jour présent, ce cadeau divin et allez donc faire vos achats de Noël au lieu de rester visser derrière votre clavier! ( nanmého 😀 )

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s