La logique ( partie un ) ( pour les débutants )

Vous avez appris que 1 et 1 font 2. Ce n’est pas vrai, car 1 et 1 font 1 et 1. Pour faire 2, il faut décider qu’il y a un second symbole après le 1. Le symbole qui a été inventé, est 2. Donc, 1 + 1 = 2. Et 2 + 2? Il faut inventer un autre symbole. 4 + 4? Un autre symbole. Et ainsi de suite à l’infini.

Ce n’est pas pratique d’inventer des symboles à l’infini. Donc, l’idée que 1 et 1 font 1 et 1 peut être recyclé. Par exemple, dans l’alphabet de symboles qu’on nomme les chiffres, le plus grand symbole est 9, et le plus petit, est 0. Le symbole 0 a dû être inventé pour permettre le recyclage des symboles de l’alphabet qu’on nomme les chiffres pour permettre la pratique de l’imitation de l’infini. Oui, c’est un paradoxe. Mais c’est un paradoxe mineur.

Ensuite, on a les négatifs. Un négatif, c’est d’accoler un symbole spécial à un nombre. Le plus connu est le moins ( – est son symbole ). Par exemple, -6546 est un nombre qu’on dit négatif. Là encore, c’est possible d’inventer des symboles à l’infini, et de leur donner des fonctions. ( en passant, le négatif d’un nombre est aussi une fonction ).

Une fonction, c’est un symbole qui produit un nombre, à partir d’un autre nombre. Par exemple la fonction ‘sin’ permet de traduire un nombre bizarre, vers un nombre entre -1 et 1.

Comment c’est possible d’avoir des nombres entre -1 et 1? Et c’est quoi des nombres bizarre? Ça, c’est un autre paradoxe. Un nombre bizarre, c’est un nombre qui permet d’avoir des nombres entre -1 et 1. Pour ce faire, il faut inventer une astuce. Cette astuce est ici, une inversion d’infini. On accote deux nombres un à côté de l’autre. Mais pour les séparer, ça prend un autre symbole, lui aussi inventé. Mais c’est pas fini. Pour l’un des deux nombres, on inverse la séquence de chiffres. Cette partie de l’astuce est nécessaire, car elle évite d’utiliser des fonctions trop compliquées.

En général, c’est pratique d’utiliser le même langage. Pour les nombres bizarres, le langage c’est que le nombre qui se voit inversé se nomme ‘décimales’, et le nombre qui n’est pas inversé, se nomme ‘entières’. Ensembles, elles forment le couple réel.

C’est fini? Non, comme nous le savons, la réalité est complexe. Donc, si on veut créer une nouvelle sorte de nombre, ça prend, encore une fois, un nouveau symbole. Ça va être pour la partie deux!

Auteur : leresidue

Bonjour à vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s